0
A
Actualités

Paris : prostituée à dix ans, elle raconte son terrible parcours

Une jeune fille aide à démanteler deux réseaux de prostitution, un basé sur Lille et l’autre sur Rouen. Le témoignage de l’adolescente est bouleversant. Quand elle s’est retrouvée sur le trottoir, elle n’avait que 10 ans. Son parcours chaotique fait froid dans le dos, elle est revenue sur son histoire lors de son audience, mercredi dernier, devant la cours d’Assises de Paris.

Un parcours semé d’embûches

Le journal Le Parisien qui a suivi l’affaire rapporte que la fillette a commencé à se prostituer à l’âge de 10 ans. Originaire du Nigeria, la petite est orpheline dès son plus jeune âge. Elle est confiée à sa grand-mère maternelle. Cette femme est gérante d’un salon de coiffure. Elle va conseiller la fillette d’aller retrouver sa fille qui serait elle-même coiffeuse en France. Ainsi, elle pourrait trouver du travail. La grand-mère propose de lui avancer les frais du voyage, c’est-à-dire 40 000 euros. Sous la menace d’un marabout, on oblige la petite à rembourser son voyage. Elle raconte dans son audience : « Si jamais je ne rembourse pas mon voyage, il peut me faire du mal ou à ma famille »

À partir de cet instant, c’est un parcours semé d’embûches qui attend la jeune fille. Elle va traverser le Niger, puis la Libye. Ensuite un long périple sur la méditerranée va l’emmener jusqu’en Italie, elle finira dans la capitale française, à Paris en 2014.

10 ans prostituée

À seulement 10 ans, le seul travail qui l’attend réellement se situe au bois de Vincennes. La petite est obligée d’arpenter les trottoirs de Paris pour rembourser sa dette. Elle devait ramener au moins 600 euros par jour à ses proxénètes. Le dimanche on lui demandait 1000 euros. Elle devait également s’acquitter d’un loyer de 650 euros par mois pour une simple chambre qu’elle partageait avec trois autres filles, elles aussi prostituées.

Le témoignage de l’adolescente est choquant, elle raconte : « Je faisais beaucoup d’argent parce que j’étais petite. Et les clients aiment les petites filles ».

À Paris, la femme qui devait l’accueillir pour lui donner un « vrai » travail, la bât quand elle ne ramène pas la somme réclamée. La fillette réussi à s’enfuir, mais sera confrontée à un nouveau réseau qui opère sur Lille.

Quelques temps plus tard, elle a trouvé le courage d’aller se plaindre auprès des autorités. Elle vit désormais en foyer dans l’Yonne, mais reste traumatisée. Grâce à son témoignage, en ce moment, comparaissent 6 personnes pour traite d’êtres humains en bande organisée, deux réseaux ont été démantelés.

 

Défiler vers le haut