0
A
Actualités

Rhône : les gérants d’un Super U épinglés pour avoir chassé en Afrique

Rhône : on vous dévoilait le témoignage fort d’un homme battu. Cette fois, c’est une toute autre histoire qui fait la une. En effet, des clichés montrant les gérants d’un Super U et datant de 2015, ont créé un vif émoi sur les réseaux sociaux. La raison ? Alors qu’ils étaient en Afrique, ils ont chassé des animaux sauvages. Ils ont dû prendre une décision radicale.

Un réel boycott a lieu sur les réseaux sociaux

La directrice des ressources humaines du Super U de l’Arbresle dans le Rhône et sa famille se sont rendus en voyage en Afrique. Durant ces quelques jours de congés, ils en ont profité pour réaliser une activité très controversée : la chasse d’animaux sauvages africains. Lyonmag a alors diffusé plusieurs photos de ce séjour. Dessus, on les voit posant avec les dépouilles de leurs proies. Toujours selon le magazine, ces clichés dateraient alors de 2015 et seraient donc disponibles sur Google.

Si cette activité n’est pas illégale et si donc ils pouvaient chasser librement, ces photos, qui montrent des dépouilles d’alligators, de léopards et même de lions, ont tout de même extrêmement choqué les internautes. Alors, les réactions et commentaires se sont multipliés sur la toile. Notamment sur Twitter où on a pu lire la colère de nombreuses personnes, comme l’animateur Julien Courbet qui a conseillé aux internautes de « passer au magasin les prendre en photo. »

Mardi 09 juillet, Super U a alors publié sur Twitter un communiqué. Dans celui-ci, ils expliquent que les deux dirigeants du magasin ont quitté leur poste, avec « effet immédiat ». De plus, une nouvelle direction est « en cours de mise en place. » Par ailleurs, la veille, l’enseigne expliquait qu’elle comprenait que ces éléments aient pu heurter la toile. Ils déclaraient aussi qu’ils dénonçaient fermement de ces pratiques. Notamment car elles « vont à l’encontre des valeurs que nous défendons et de nos engagements. »

Sur Twitter, de nombreux internautes ont même décidé de lancer un boycott du magasin. C’est ainsi que le hashtag #BoycottSuperU est né sur la toile. On peut par exemple lire : « Maintenant vous savez ce que c’est que d’être traqués et pourtant vous la famille Alboud vous ne risquez rien sauf l’opprobre générale. Que cela serve de leçon à tous les assassins de l’espèce animale. Tout finit par se savoir. #BoycottSuperU ».

Pour le moment, la famille n’a ni confirmé ni infirmé ces informations.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?