0
A
Actualités

Un petit garçon de 13 ans se pend après avoir découvert que la fille qu’il aimait était déjà en couple

Terrible fait divers à Oxford (Angleterre). Harry, un adolescent de 13 ans a été retrouvé pendu dans sa chambre. Il avait découvert que la fille qu’il aimait secrètement était en couple avec un autre garçon.

Harry avait des pensées suicidaires

Harry Storey habitait à Oxford, en Angleterre, et était passionné de sport. Dans une conversation WhatsApp, le jeune homme de 13 ans avait avoué à ses amis qu’il était tombé sous le charme d’une fille. Seulement, Harry avait découvert que la jeune fille fréquentait un autre garçon. Il avait même expliqué dans cette conversation qu’il était dévasté d’apprendre que son coup de cœur était en couple.

Selon nos confrères du Mirror, Harry, inconsolable, avait regardé une émission de télévision où l’actrice s’était donnée la mort par pendaison. Pour les enquêteurs, l’ado aurait sûrement développé « une vision glamour de ce à quoi le suicide pouvait ressembler » peu avant le drame comme celui récemment d’une grand-mère qui a ébouillanté sa petite-fille de 2 ans après avoir passé « une mauvaise journée ».

Une mort involontaire ?

Selon les premiers résultats de l’enquête, le garçon de 13 ans n’avait aucune intention de mourir lorsqu’il s’est mis la corde au cou dans sa chambre. Il ne savait peut être pas la vitesse à laquelle il allait perdre connaissance. Fou de sport, ce garçon charismatique est donc mort « involontairement » après avoir été retrouvé pendu par son père. Cette découverte a été un « choc total » pour la famille de l’écolier, qui n’avait jamais eu à s’inquiéter pour lui. « Je ne pouvais pas comprendre ce que je voyais », avait déclaré son père. En effet, Harry était considéré comme un garçon heureux.

« Harry était un garçon attentionné et le sport constituait une partie importante de sa vie. Il jouait au rugby, au cricket et au tennisIl parlait facilement à qui que ce soit et il avait une capacité naturelle à engager une conversation. Je l’admirais », a confié son père aux policiers.

Le 1er mars, Harry a été transporté d’urgence à l’hôpital John Radcliffe d’Oxford. Après être resté dans l’unité des soins intensifs pédiatriques, Harry est décédé trois jours après avoir été découvert par son père pendu dans sa chambre.

Le drame aurait-il pu être évité si les amis d’Harry l’avaient pris au sérieux sur WhatsApp ?