0
A
Actualités

Une jeune maman tombe dans le coma après avoir bu une boisson gazeuse

Grande-Bretagne : un serveur a servi une mauvaise boisson gazeuse à une jeune maman. Résultat : souffrant d’une maladie génétique rare, cette dernière – qui se prénomme Elizabeth Perkins – s’est retrouvée dans le coma… On vous dit tout.

Elle boit une boisson gazeuse et tombe dans le coma

Elizabeth Perkins vit en Grande-Bretagne et a vécu sûrement l’un des pires traumatismes de sa vie en étant restée trois jours dans le coma. En effet, la jeune maman s’est rendue au restaurant et a commandé un soda normal. Pour rappel, cette femme de 30 ans est atteinte d’une maladie génétique rare appelée phénylcétonurie. Alors, elle ne peut absolument pas boire de boissons light.

Mais le serveur lui a cependant apporté un Pepsi Max. Or, lorsque Elizabeth Perkins a bu une première gorgée, immédiatement elle a compris que la boisson avait un drôle de goût.  Tandis qu’elle souffre d’une allergie aux édulcorants de synthèse – et donc à l’aspartame – les effets habituels se sont de suite fait sentir. Et pour cause, elle s’est immédiatement « sentie étourdie » avant de voir « la pièce s’assombrir ».

La jeune maman est restée trois jours dans le coma

« J’ai appris plus tard qu’un ami m’avait assise sur une chaise, mais je m’étais déjà évanouie », a-t-elle raconté sur le récit de RTL. La victime était ensuite transportée en urgence à l’hôpital selon le Daily Mail. Elle y est restée plongée dans le coma pendant trois jours. Elle a ensuite confié au Daily Mail que si son corps a fait une telle réaction, c’est parce que son organisme est dépourvu d’enzymes capables de digérer ces édulcorants de synthèse.

Ses deux fils sont également atteints par cette maladie génétique. Depuis l’an passé, la taxe sur le sucre mise en place par le gouvernent britannique pour lutter contre l’obésité. Cela complique la vie de la famille. « C’est plus facile pour moi et mes fils de simplement renoncer aux sorties. Nous savons exactement ce que nous avons à la maison », raconte la mère de famille qui déplore que les grands groupes alimentaires mais aussi les laboratoires et les firmes pharmaceutiques aient de plus en plus recours aux sucres artificiels dans leurs produits.

Cette histoire nous rappelle celle de cette femme qui s’est retrouvée paralysée après avoir mangé de la soupe.

Défiler vers le haut