0
A
Actualités

Villeurbanne : Timothy, 19 ans passionné de musique et de poésie, massacré à coups de couteau

Villeurbanne : on vous dévoilait qu’Emiliano Sala avait été intoxiqué juste avant le crash et que les parents de Cameron Boyce s’étaient exprimés au sujet de la dernière nuit de leur fils. Samedi, à 16 h 25, dans la gare routière Laurent-Bonnevay à Villeurbanne, un Afghan d’une trentaine d’années, se met à poignarder aveuglément les personnes autour de lui. Timothy Bonnet, âgé de seulement 19 ans, ne survit pas…

Un bien triste destin…

Timothy Bonnet se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment… Samedi 31 août, le jeune homme âgé de 19 ans se trouve à la gare routière de Villeurbanne. Ce fêtard, passionné de musique et notamment de reggae – comme l’ont indiqué ses amis – se rendait au festival Woodstower à Miribel-Jonage dans la région lyonnaise. Originaire de Savoie, c’est aux alentours de 16 h 30 qu’il va faire la terrible rencontre de cet Afghan d’une trentaine d’années. 

L’homme débarque et se met à poignarder tout ceux qui se trouve sur son chemin. Titulaire d’une carte de séjour s’étendant jusqu’en janvier 2020, le suspect ne possède pas d’antécédent judiciaire. Durant sa garde à vue, il exprime des propos confus et incohérents. Il précise simplement “avoir entendu des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer”. Le procureur ajoute également qu’il avait consommé une grande quantité de cannabis juste avant son attaque. 

D’après une première évaluation psychiatrique, le suspect s’est révélé être dans “un état psychotique envahissant avec délires paranoïdes à thématiques multiples dont celles du mysticisme et de la religion.” De ce fait, aucun élément ne permet de le relier à un acte terroriste pour le moment. Mais le bilan est lourd…

Huit personnes sont blessées. Néanmoins, trois des victimes grièvement blessés ne sont désormais plus en danger. Malheureusement, Timothy Bonnet, lui, ne s’en sort pas. C’était un jeune homme plein de vie comme le décrivent ses amis. « Un bon vivant, c’est le terme qui le caractériserait le mieux (…). Il voulait faire des voyages, découvrir le monde, croquer la vie à pleine dent. Profiter et s’amuser” ont-ils raconté au Parisien. En 2017, il obtient un CAP au lycée hôtelier de Challes-les-Eaux près de Chambéry. Un an auparavant, il avait reçu un prix avec deux autres élèves au sein de son lycée. Passionné de poésie, il avait été primé pour avoir écrit un poème avec une recette de pâtisserie. 

Sur Internet, les internautes sont bouleversés par la mort du jeune homme. Nombreux sont ceux qui lui rendent hommage, notamment sur Twitter.

Toutes nos pensées vont à la famille de la victime…

 

Défiler vers le haut