0
B
Buzz

À Jérusalem un vendeur de kebab falsifie le prix et fait payer 2 600€ à une touriste pour un sandwich

Buzz : cette touriste a été victime d’une escroquerie bien calculée à Jérusalem. Elle risque de se souvenir de ce déjeuner dans un café de la vieille ville pendant longtemps. Pensant payer un simple kebab, la note s’est avérée bien plus salée que prévue.

Escroquerie à Jérusalem pour un kebab

En Israël à Jérusalem, une touriste s’est rendue dans un café traditionnel de la vieille ville, afin de se sustenter. Malheureusement, en achetant un simple kebab, elle s’est totalement fait escroquer. En effet, elle a acheté un shawarma, le kebab traditionnel des cuisines levantine et turque, à 10.100 shekels. Soit l’équivalent de 2 600 euros. La victime avait payé par carte bancaire et s’est rendu compte de la supercherie une fois que l’argent a été débité sur son compte. Elle est immédiatement retournée au café pour demander au patron de la rembourser. Mais une dizaine de jours plus tard, elle n’avait toujours pas été remboursée. On vous parlait aussi de ce jeune qui s’était fait tatouer le visage du président ainsi qu’un kebab à un endroit précis. 

Une touriste paye 2 600 euros pour un kebab

Le patron a expliqué qu’il s’agissait d’une erreur de transaction, mais en vérité, d’après un ancien employé, il s’agit d’une technique bien rodée pour arnaquer les touristes. « Ils n’ont pas de menu. Un shawarma coûte 80 shekels et les employés facturent le client en euros ou en dollars. Quelquefois, le client s’en rend compte et fait une remarque. Mais la plupart du temps, il signe juste la note et part. Il voit 80, il ne remarque pas que c’est en dollars… » On vous parlait aussi de l’escroquerie de ce site web qui vendait de fausses vidéos de dédicaces d’influenceurs. On vous parlait aussi de cette femme qui s’était fait arnaquer le jour de son mariage et qui avait découvert que la pièce montée était en polystyrène. 

Pour comprendre cette histoire insolite, rendez-vous dans notre vidéo en haut de l’article !