0
P
Actu People

Ce rappeur emmène sa fille chez le gynéco pour vérifier sa virginité

Le rappeur T.I a régulièrement fait vérifier la virginité sa fille chez le gynécologue. Un comportement qu’il justifie de protecteur.

Une visite régulière chez le gynéco

T.I et sa fille

Depuis son adolescence Deyjah Harris, la fille du rappeur T.I a souvent rendez-vous chez le gynécologue. Et ce pour une bonne raison… Son papa souhaite faire vérifier sa virginité ! Il l’accompagne même à chaque rendez-vous. Jusqu’à ses 18 ans, le rendez-vous était annuel. En tout cas, c’est ce que la star explique dans une interview. Et c’est le podcast « Ladies Like Us » qui a mis en lumière le comportement plus qu’étonnant du papa. Aussitôt un girl power s’est mis en place contre le rappeur de 39 ans.

Les internautes réagissent

Du côté des internautes, les réactions ne se sont pas faites attendre. Beaucoup de femmes notamment, se sont indignées du comportement de la star du rap. C’est le cas Paloma qui a laissé son indignation parler sur Twitter. « Le/a gynéco devrait refuser de faire un tel examen, et T.I. devrait perdre les droits parentaux envers sa fille. Être autant obsédé avec les organes génitaux de son enfant est malsain et degueux ». Une pratique étonnante voire « invasive et rétrograde » que jugent beaucoup d’internantes choqués.

Une gynécologue a même réagit à cette polémique et précise que l’hymen d’une intact ne prouve en rien qu’une femme est vierge et qu’à l’inverse, un hymen peut effectivement se déchirer hors de toute activité sexuelle. Il est vrai que les croyances populaires ont la vie dure chez beaucoup de personnes à travers le monde. Et ce genres de pratiques semblent désormais révolues voire même archaïques.

Un rendez-vous particulier

C’est d’ailleurs lors de l’un de ces rendez-vous que le gynécologue expliqué à T.I que le sexe n’était pas l’unique cause de déchirure de l’hymen. Mais la réaction de T.I a été étonnante, Deyjah Harris ne pratique aucun sport qui peut déchirer son hymen. Ni équitation, ni cyclisme et globalement aucune autre activité sportive. Une méconnaissance du corps féminin de la part du papa. Et surtout un calvaire pour sa fille qui a du subir plusieurs examens. Et ce de la part de divers gynécologues et médecins. 

Défiler vers le haut