0
B
Buzz

Des turbulences causent 7 fractures à la jambe d’une hôtesse de l’air

On pourrait penser que travailler dans un avion n’est pas si dangereux, ce n’est pas ce que nous dirait Eden Garrity. Cette jeune hôtesse de l’air a souffert de 7 fractures à la jambes après des turbulences pendant un vol.

Sa chute lui a causée 7 fractures:

Au mois d’août dernier, un mois avant la faillite de Thomas Cook, la jeune hôtesse de l’air de 27 ans, Eden Garrity se trouve dans un vol en provenance de Cuba et se dirigeant vers Manchester. Une fois au dessus de l’Atlantique, le vol se retrouve en plein milieu d’une tempête. Les turbulences causées par celle-ci sont telles que la jeune femme, tirant son charriot, se retrouve projetée et se cogne plusieurs fois la jambe.

Eden Garrity est alors obligée de finir le trajet allongée sur des sièges vides souffrant de 7 fractures à la jambe en attendant l’atterrissage de l’appareil 7 heures plus tard. 

Elle dira  »ce fut de loin la pire turbulence que j’aie jamais connue en tant que membre d’équipage ou passager. C’était absolument terrifiant. L’avion a bondi de 500 pieds en quelques secondes. La force des turbulences m’a cloué au sol et m’a forcée vers le sol. Mes pieds étaient bloqués au sol et ma cheville a complètement claqué. Je ne savais pas ce qui s’était passé jusqu’à ce que j’essaie de faire un pas et que je m’effondre ».

Deux mois de convalescence pour l’hôtesse de l’air:

Ce n’est pas la première fois que des turbulences causent un accident à l’intérieur d’un avion, le vol MU 744 en direction de la Chine et en provenance de Paris en 2017 avait d’ailleurs fait 26 blessés. En Mars dernier, le vol vers New York en provenance d’Istanbul avait lui aussi causé près d’une trentaine de blessés du fait de turbulences d’une rare violence.

Pour Eden Garrity, la violence du choc était telle que les radios ont montrés 5 fractures au péroné, une au tibia et une au pied. Cet accident lui aura valu 9 jours d’hospitalisation ainsi qu’un arrêt de travail de deux mois. 

Selon les rapports officiels, la jeune hôtesse était sur le point de rejoindre son siège après l’annonce du pilote lorsque l’accident s’est produit. Il ne s’agit donc pas d’une erreur professionnelle de sa part et l’entreprise a pris en charge tous les frais d’hospitalisation et de rééducation de la jeune femme. Malheureusement pour la jeune femme, la faillite de la compagnie Thomas Cook un mois plus tard la laisse sans emploi, ainsi que tous ses collègues.

 

 

 

Défiler vers le haut