Life

Le 07 Déc 2019 à 17:00 par Alexia Blick

Elle perd du poids mais n’arrive pas à éliminer la graisse de ses jambes

  1. Accueil
  2. Life
  3. Buzz
  4. Elle perd du poids mais n’arrive pas à éliminer la graisse de ses jambes

Si beaucoup de femmes veulent perdre du poids, en revanche il est compliqué de muscler son corps. Cette maman américaine en a fait l’expérience !

Un corps de top modèle

Des pertes de poids incroyables, il y en a tout les jours à travers le monde. En effet, beaucoup de jeunes femmes souhaitent retrouver leur corps d’avant grossesse. Et si certaines trichent avec un accessoire plutôt malin comme Carla Moreau. D’autres en revanche prennent le problème à bras le corps. C’est le cas de cette maman qui a perdu plus 120 kilos en mangeant sainement et en faisant du sport. Ou encore cette autre jeune femme qui a un secret pour fondre naturellement. Bref, tous les moyens sont bons pour retrouver une silhouette harmonieuse. 

Une perte de poids conséquente

Le lipoedème une maladie rare !

Le lipoedème une maladie rare !

Pour maigrir, Katie Baker est passée par un pontage gastrique, en d’autres termes un by-pass. Mais si l’opération lui a permis de retrouver une ventre plat. Dans certaines zones du corps, cela n’a pas eu l’effet escompté ! Cette maman originaire de l’Ontario au Canada souffre en effet d’une maladie. Le lipoedème est une maladie chronique dont la principale caractéristique est l’accumulation de graisse dans les jambes. Par conséquent, Katie s’est retrouvée avec un corps complètement disproportionné. « Cette maladie prend le dessus sur ma vie. Je suis incapable de m’asseoir car mes fesses me font des bleus et j’éprouve une douleur atroce en me tenant debout, ce qui m’amène à passer la majeure partie de la journée couchée » explique t-elle

Une demande de dons

Pour effectuer une énième opération, elle a donc lancé un appel aux dons sur les réseaux sociaux. Ce ne sont pas moins de 147 000$ qui sont demandés soit l’équivalent de 132000 euros. À 31 ans, ce sera une véritable libération pour Katie ! « J’ai eu des pensées suicidaires parce que mon état s’aggrave de plus en plus. J’ai constamment mal, c’est insupportable et j’ai l’impression que mes jambes sont un ballon d’eau surchargé qui est sur le point d’éclater. J’ai dû mettre mon fils Benjamin, qui a 18 mois dans une garderie parce que j’arrivais plus à assumer » ajoute Katie. À noter que cette maladie rare touche 11% des femmes selon le Centre d’information sur la génétique et les maladies rares. On lui souhaite donc de trouver de généreux donateurs !