0
P
Actu People

« À 20 ans je me faisais fracasser la gueule », Jessica Thivenin parle sans détour de ses ex violents

Jessica Thivenin : à l’occasion de la sortie de son livre « C’est tout moi », la candidate des Marseillais se livre sans détour. Marquée par des violences conjugales, la jeune femme de 29 ans revient sur son passé pas toujours rose…

 

« J’ai reçu des coups, j’ai eu des blessures »

 

Si ses abonnés pensent la connaître, Jessica Thivenin cache en réalité de profondes blessures. En attendant la sortie de son livre le 15 février prochain, la jolie blonde s’est confiée en exclusivité à 20 Minutes. Elle revient ainsi sur les passages douloureux de sa vie et explique vouloir mettre en garde ses jeunes abonnés. En effet, elle révèle : « Je veux parler de mes relations violentes, si ça peut aider, je veux éviter à d’autres filles d’en passer par là. Moi je croyais que c’était normal de me faire frapper. Stéphanie des Marseillais me disait : « Mais tu es folle, ce n’est pas normal ». Moi je me disais que c’était de ma faute. Mais en fait, non, même si une dispute est de ta faute, il ne faut pas rester. Ça n’est pas normal. ».

À lire aussi : Jessica et Thibault : ils font une pause dans leur couple, les détails dévoilés.

D’ailleurs, dans son livre, la candidate de télé-réalité écrit : « J’ai reçu des coups, j’ai eu des blessures, des hématomes. Après avoir hésité, j’ai décidé de vous montrer ici, pour la première fois, des photos que j’ai prises moi-même, après avoir été frappée, battue par tel ou tel homme avec qui j’étais. Toutes ces traces de coups, ces blessures ne viennent même pas d’un seul homme, mais de plusieurs d’entre eux. Inutile de dire lesquels, ça ne sert à rien. Chaque fois, j’ai fini par partir. Ça n’a pas été facile. »

Jessica Thivenin tient également à mettre en garde et rassurer les jeunes femmes sur leur avenir et leur relation amoureuse. Elle explique : « Les filles de 15 ans, je ne veux pas qu’elles s’imaginent qu’elles vont tomber directement sur le prince charmant. Maintenant, j’aime ma vie, je suis mariée, mon mari est parfait. Mais le prince charmant, je l’ai trouvé à 28 ans. À 20 ans je me faisais fracasser la gueule. Sans rentrer dans les détails, dans ma vie soit je me suis fait soit tromper, soit frapper. Je n’ai jamais eu le choix. Je voulais aussi dire qu’il faut toujours garder confiance en soi. ».

Des propos poignants qui ne laissent pas insensible…