0
P
Actu People

Caroline Receveur : elle dévoile sa cicatrice de césarienne et explique son choix

Caroline Receveur : on vous racontait qu’accusée d’être une mauvaise mère, l’influenceuse avait poussé un coup de gueule. Toujours au sujet de sa maternité, Caroline Receveur a expliqué avoir accouché par césarienne. De ce fait, elle va porter cette cicatrice sur le bas de son ventre à vie. Alors, plutôt que de tenter la cacher, elle l’assume et n’hésite pas à l’exposer !

« La plus belle cicatrice »

En juillet dernier, Caroline Receveur accouchait de son fils, qu’ils ont décidé d’appeler avec son chéri Marlon. Et comme à chaque fois, la célébrité veut que des haters commentent de façon négative. Agacée par tant de méchanceté, la jeune maman avait décidé de rétorquer dans un long post. Elle était notamment revenue sur la manière dont elle avait accouché : « Au risque d’en choquer plus d’un, je n’ai pas souhaité mettre au monde Marlon par voie basse mais par césarienne. Certaines femmes ont une peur bleue de la césarienne. Moi, au contraire, j’étais rassurée de savoir que tout serait organisé, planifié et pris en main afin d’éviter au maximum de ‘mauvaises’ surprises le jour-j« .

Mais ce choix marque le corps à jamais. En effet, toute femme ayant accouché par césarienne connaît cette cicatrice en bas du ventre. Une trace qui rappelle ce moment magique où elles ont pu donner la vie. Alors, celle qui vit désormais à Londres avec sa famille, a tenu à l’assumer. On peut notamment la voir sur une photo qu’elle a publiée sur Instagram. En légende elle a écrit ces quelques mots : « Les cœurs les plus forts ont le plus de cicatrices ». 

Regardez :

Parmi les commentaires, on peut lire : « Une photo tellement symbolique… Merci ! », « Magnifique. Tu es un modèle pour beaucoup d’entre nous », « La plus belle des cicatrices », mais aussi « Bravo et merci ! », « Une cicatrice si discrète mais qui représente tellement de bonheur… ». Bref, ses abonnés semblent valider son choix.

Et vous, que pensez-vous de son choix ?

Défiler vers le haut