fbpx
0
P
Actu People

Iris Mittenaere : ce lourd secret qu’elle a caché à sa maman

Iris Mittenaere : on vous parlait des révélations de Kev Adams au sujet de sa relation actuelle avec la jeune femme. Ce lundi 20 mai 2019, Iris Mittenaere s’est confiée au micro d’Anne Roumanoff, sur Europe 1. L’ex-Miss France est notamment revenue sur cette élection et l’année qui a suivi. Une période qui n’a pas toujours été simple.

« Je n’étais pas très heureuse »

Iris Mittenaere enchaîne les projets et il semble que rien ne peut l’arrêter. Et pour cause, en 2018 elle a fait ses premiers pas en tant qu’animatrice sur TF1 dans Ninja Warrior 3. Ensuite, elle a fait un carton dans la neuvième saison de Danse avec les stars… Puis, elle a aussi sorti son livre autobiographique Toujours y croire en novembre dernier. Depuis le 2 mai, Iris – qui a poussé un énorme coup de gueule – est en plus la star du spectacle de Kamel Ouali, L’oiseau Paradis. Bref, vous l’aurez compris, elle est hyperactive.

Forcément, elle enchaîne les interviews et ce lundi 20 mai 2019, Iris était l’invitée d’Anne Roumanoff, sur Europe 1. La jolie brune s’est confiée sur l’époque où était Miss France. Premièrement, elle regrette franchement qu’on « parle du titre plus que de la fille derrière le titre« . Mais surtout, c’est la solitude qui lui a fait le plus de mal. Cela lui a beaucoup pesé parce que ses proches vivaient dans le nord de la France.

Et jamais, elle n’a pas parlé de ce mal être. La raison ? Elle estimait compliqué de se plaindre alors qu’elle avait beaucoup : « On vit à Paris, on porte des robes magnifiques, on a énormément de cadeaux, c’est difficile de dire : ‘Oui mais quand je rentre chez moi, je suis seule. Je n’ai plus envie, je n’ai pas le temps de voir ma famille.’ C’est dur pour les gens de comprendre, du coup on ne le dit pas. »

Et ça, elle l’a même caché à sa mère Laurence dont elle est pourtant très proche. « Je ne pouvais pas dire à ma maman, qui a travaillé dur toute sa vie pour avoir le peu de choses qu’elle a, que moi, dans ma vie de princesse, je n’étais pas très heureuse« , a-t-elle conclu.

Et vous qu’est-ce que vous en pensez ?

Défiler vers le haut