0
P
Actu People

Tibo InShape : le youtubeur revient sur les accusations de racisme à son égard

Tibo InShape : on vous disait qu’une jeune youtubeuse avait posté par erreur une vidéo d’elle frappant son chien. Lorsque l’on fait partie du monde médiatique, il faut faire très attention à tout ce que l’on fait ou dit. Et ce, même si certains propos datent de plusieurs années, à une époque où personne ne vous connaissait. Tibo InShape l’a appris à ses dépens. De vieilles publications Facebook ont refait surface, accusant le jeune homme d’être raciste…

« Je m’amuse à jeter des côtes de porcs sur les musulmans… »

Il y a quelques mois, Bilal Hassani était au cœur d’une polémique pour une histoire semblable. De vieux tweets, plutôt compromettants, avaient refait surface, obligeant le jeune chanteur à s’expliquer. « Quand j’avais 14 ans, mon compte Twitter je n’étais pas le seul à y avoir accès. Il y avait plusieurs personnes qui avaient mon mot de passe. Et il s’est passé des choses qui étaient hors de mon contrôle et de ma connaissance. Je n’ai pas fait attention à nettoyer, à vérifier et à revérifier. Et ça, c’était une erreur de ma part. C’est une opportunité pour tous les haters et toute personne hyper mal intentionnée de propager des fake news. »

Cette fois-ci, c’est Tibo InShape qui a dû réagir à de vieilles publications Facebook datant de 2009 et 2012. « Où réside l’intérêt de pondre une population massive alors qu’on sait pertinemment qu’on ne pourra ni la soigner ni l’éduquer, et qu’elle ne pourra croître qu’en parasitant toutes les autres espèces ? » avait-il posté. Puis : « Des fois quand je suis énervé, je m’amuse à jeter des côtes de porc sur les musulmans quoi, c’est cool, ils brûlent« . Des propos douteux accusant le jeune homme d’être raciste.

Le youtubeur n’en est d’ailleurs pas à sa première polémique. Récemment, il avait choqué les internautes en filmant un cadavre. Quoi qu’il en soit, dans sa dernière vidéo, Tibo InShape a répondu sans détour à ces accusations. « Si on aime l’humour noir comme moi, c’est vrai que c’est drôle comme phrase mais cette phrase n’est pas de moi. Cette blague est extraite d’un sketch joué depuis 2011 par l’humoriste Redouanne Harjane. Pour la première citation, elle est issue du livre La Révolution des fourmis de Bernard Werber. Ne croyez pas tout ce que vous voyez, vous pouvez me traiter d’idiot, de débile, de tête de con, j’ai plein de défaut mais je ne suis pas raciste. » 

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?