0
S
Stars

Clara Morgane explique pourquoi elle ne montrera jamais le visage de sa fille de 3 ans

Invitée sur l’émission De quoi j’me mêle diffusée sur TF1 ce samedi 16 novembre, Clara Morgane s’est livrée en toute franchise et sans tabou, comme à son habitude. Dans cette interview, elle explique pourquoi elle préfère rester discrète sur sa vie de famille. En effet, la jeune maman qui a une petite fille âgée de bientôt 3 ans ne souhaite pas que son visage soit exposé au grand public, elle en donne les raisons.

Clara Morgane après son élimination de DALS

La sulfureuse Clara Morgane a quitté, il y a quelques semaines, Danse avec les Stars après s’être faite éliminer. Dans cette saison Clara Morgane s’est attirée les foudres de Caroline Receveur, jalouse celle-ci craignait un rapprochement avec celui qui partage sa vie, Hugo Philip.

À priori, il ne s’agissait que de fausses rumeurs, Clara Morgane avait démenti cette intox qui avait fait du bruit. Quoiqu’il en soit, depuis son élimination, Clara a retrouvé du temps pour elle et pour sa petite fille.

Sur son compte Instagram, on peut apercevoir quelques clichés de tendresse entre Clara et sa petite puce, mais celle-ci ne l’expose jamais.

Clara Morgane préfère cacher sa fille pour la protéger

Lors de son interview sur TF1 par Eric Naulleau, c’est pleine d’émotions que Clara a reconnu qu’il est difficile pour elle de parler de sa fille. En dévoilant sa vie privée, elle a le sentiment de se « mettre à nue » selon ses propos. Le présentateur a immédiatement rebondi sur ces termes connaissant le passé du mannequin.

Clara Morgane a approfondi sa pensée et elle commente : « J’ai eu une vie pour l’instant extraordinaire, et la plus belle chose que j’ai faite dans ma vie, c’est ma fille. Et je veux la protéger de tout, de toutes les décisions que j’ai prises moi-même, mais qui m’ont parfois atteinte, m’ont parfois blessée, m’ont parfois touchée ». C’est un bel hommage qu’elle donne à sa fille.

Elle continue en expliquant pourquoi elle souhaite qu’elle reste anonyme : « Si vous voulez, quand j’en parle, je ne dis jamais son nom, je ne montre jamais son visage. Je ne veux en aucun cas que mes décisions pèsent sur sur sa vie […] Ma plus grande pudeur, c’est ma fille, ce n’est pas mon corps« .

Voilà qui a le mérite d’être clair et qui est tout à fait compréhensif.

Défiler vers le haut