0
S
Stars

Eva Longoria en dépression après l’élection de Donald Trump, elle raconte

Eva Longoria : l’actrice américaine a souffert d’une dépression après l’élection de Donald Trump ! Pourtant, la jeune femme continue de se battre pour un pays à l’image de sa vision. On vous dit tout.

Eva Longoria en dépression après l’élection de Donald Trump.

L’actrice Eva Longoria est une maman et actrice engagée qui n’a pas froid aux yeux. En effet, on se souvient de sa lettre ouverte sur les différents harcèlements qu’elle avait vécus sur le tournage de « Desperate Housewives”. Et l’interprète de Gabrielle Solis n’a pas hésité à se défendre et à dénoncer ses comportements.

Elle faisait également partie des 27 personnes qui avaient écrit une lettre de soutien à Felicity Huffman, condamnée dans une affaire de pots-de-vin. Ainsi, dans cette lettre, Eva Longoria explique que sa collègue l’avait aidée lors d’une négociation salariale. « J’étais l’actrice la moins payée et de loin. De très loin. Felicity et les autres filles gagnaient beaucoup plus, car elles avaient plus d’expérience. Felicity a lancé l’idée que nous devrions négocier ensemble. » avait-elle révélé. Un point de vue que l’interprète de Carlos Solis dans la série à succès, ne partage pas !

Eva Longoria, est donc une actrice engagée qui n’a pas froid aux yeux. Elle ne recule devant rien pour défendre son opinion et ce n’est pas le président des Etats Unis qui va lui faire peur.

L’interprète de Gabrielle Solis a très mal pris l’élection du président américain

C’est en 2016 que Donald Trump est élu président des Etats-Unis, et Eva longoria ne peut l’accepter et sombre dans une dépression de deux années. « J’ai vraiment enfoui ma tête dans le sable. J’ai fait une pause d’environ deux ans”, confie-t-elle lors d’une interview accordée à The Guardian. Pourtant l’actrice ne s’est pas laissée abattre et a décidé de se battre pour un meilleur gouvernement : “Quand la période de mi-mandat est arrivée, j’ai contribué à aider à l’élection de certaines personnes pour changer ce à quoi ressemble le gouvernement. Il devrait refléter la réalité, qui est composée de gens de toutes couleurs et de femmes. M’assurer qu’il reflète la société est en train de devenir le combat de ma vie.” 

Ainsi, elle décrit cette période comme une période sombre pour les latinos aux Etats-Unis. Par ailleurs, elle a évoqué la décision de Trump de séparer les mères et les enfants immigrés illégalement. “Une grande partie de mes efforts philanthropiques se fait à la frontière, à m’assurer que les familles ne soient pas séparées, que les bébés retrouvent leurs mères et que les enfants ne soient pas mis en cage. Les politiques de séparations des familles sont horribles, c’est donc ce que je veux mettre le plus en avant. »

Et vous, que pensez vous de sa réaction ?

Défiler vers le haut