0
S
Stars

Felicity Huffman alias Lynette Scavo de Desperate Housewives condamnée à de la prison ferme

L’actrice américaine Felicity Huffman vient d’être condamnée à 15 jours de prison ferme. L’interprète de Lynett Scavo dans la série Desperate Housewives avait payé 15 000 dollars pour falsifier les tests d’entrée à l’université de sa fille aînée.

Lynett Scavo condamnée à de la prison ferme

Âgée de 56 ans, Felicity Huffman est connue à travers le monde entier pour son rôle dans la série Desperate Housewives. D’ailleurs les producteurs parlaient récemment d’un possible reboot. L’interprète de Lynett Scavo – découvrez aussi 10 secrets au sujet de la série – s’est retrouvée au cœur d’un vaste scandale de corruption. En effet, elles ainsi qu’une trentaine d’autres parents ont été accusés d’avoir payé le responsable d’une société spécialisée dans la préparation aux tests SAT d’entrée dans les universités américaines. Felicity Huffman a déboursé 15 000 dollars pour que les résultats de sa fille aînée soient alors améliorés. En mai dernier, l’actrice américaine avait reconnu les faits et avait plaidé coupable.

Il y a quelques jours avait lieu son procès. Felicity Huffman est la première accusée à connaître sa peine. Le procureur fédéral souhaitait que les parents soient condamnés à une peine légère d’un mois de prison, estimant que les riches parents ne pouvaient pas utiliser leur richesse pour corrompre impunément le système. La sentence est enfin tombée !

Felicity Huffman condamnée à 15 jours de prison ferme

La juge Indira Talwani a finalement condamné Felicity Huffman à une peine de 15 jours de prison ferme, assortie d’une amende de 30 000 $ ainsi que 250 heures de travaux généraux. Elle devrait commencer à purger sa peine à partir du 25 octobre prochain. « J’accepte sans réserve la décision d’aujourd’hui (…) il n’y a pas d’excuse ni de justification pour ce que j’ai fait » à fait savoir l’actrice américaine à un porte-parole. « Je peux vous promettre que dans les mois et années à venir, je vais essayer de mener une vie plus honnête, donner un meilleur exemple à mes filles et ma famille. »

Elle avait adressé au juge une lettre de trois pages expliquant les raisons qui l’avaient poussée à payer pour modifier les notes de sa fille. « Dans ma volonté désespérée d’être une bonne mère, je me suis convaincue que je ne faisais que donner à ma fille une chance honnête (...) Je vois maintenant l’ironie qu’il y a là-dedans car ce que j’ai fait était le contraire d’honnête. J’ai enfreint la loi, trompé le monde éducatif, trahi ma fille et n’ai pas été à la hauteur de ma famille. » Sachez également que Eva Longoria s’est confiée sur le harcèlement qu’elle subissait sur le tournage de Desperate Housewives.

Défiler vers le haut