0
S
Stars

Felicity Huffman condamnée : l’interprète de Carlos Solis s’en prend à elle

Felicity Huffman a été condamnée dans une sombre affaire de pots-de-vin… Alors que son jugement vient de tomber, l’interprète de Carlos Solis dans Desperate Housewives réagit sur Twitter.

Felicity Huffman lynchée par l’interprète de Carlos Solis !

En mars dernier l’interprète de Lynette Scavo dans la série à succès Desperate Housewives a été arrêtée dans son domicile en Californie par 7 agents du FBI. On apprenait alors qu’elle avait versé des pots-de-vin à des directeurs d’universités prestigieuses pour que ses filles puissent les intégrer ! Elle aurait notamment payé 15 000 dollars dans le but de falsifier les résultats d’examen d’entrée de sa fille Sofia, âgée de 18 ans. Elle devait comparaître auprès de 32 autres parents accusés des mêmes faits, et le montant de sa caution s’élevait à 250 000 dollars tant l’affaire était grave !

Ses confrères de la série avaient alors eu des réactions mitigées face à cette annonce. Tout d’abord Nicolette Sheridan avait violemment taclé l’actrice dans l’émission américaine Access Live.« Pour moi, c’est scandaleux ! », a confié l’interprète d’Edie Brit avant d’ajouter :« On ne connaît pas les faits, mais on peut être perturbé par le fait que le pouvoir et l’argent peuvent priver ceux qui sont moins privilégiés. C’est très gênant car ça peut priver un enfant de la vie qu’il mérite ». Ensuite Eva Longoria avait défendu son amie, qui l’aurait protégée contre le harcèlement qu’elle avait subi sur le tournage. Mais Ricardo Chavira, l’interprète de Carlos Solis n’est pas d’accord avec celle qui tient le rôle de sa femme dans la série.

Ricardo Chavira dénonce une sanction trop légère…

Le jugement de l’actrice vient de tomber, et elle a été condamnée à une peine de 15 jours de prison ferme, assortie d’une amende de 30 000 $ ainsi que 250 heures de travaux généraux. Une peine conséquente, mais tout de même jugée trop légère par Ricardo Chavira qui l’a fait savoir sur Twitter :  « Privilège blanc. J’en ai vu pendant huit ans, donc je sais de quoi je parle. L’imputabilité et la responsabilité ne veulent rien dire pour ces gens. »

Il a également ajouté :

« J’en ai vu pendant huit ans sur le tournage de Desperate Housewives. J’en ai vu depuis toujours, étant métis, et j’ai souffert de ces subtilités au quotidien, avec les préjugés culturels subis des deux côtés. (…) Désolé, mais ça craint. »

L’acteur accuse sa consœur de la série à succès de profiter de son « privilège blanc » et il condamne lourdement ce qu’il considère comme une sanction bien trop légère.

Défiler vers le haut