fbpx
0
S
Stars

Justin Bieber : comment Ariana Grande l’a aidé à revenir sur le devant de la scène

Justin Bieber : le chanteur a connu de grands changements dans sa vie l’année passée. Désormais marié à Hayley Baldwin il a également arrêté les drogues et se concentre sur sa musique. Alors que son nouvel album vient de sortir il se confiait sur comment Ariana Grande l’a aidé à revenir sur le devant de la scène.

Selena Gomez victime de maltraitante affective de la part de Justin

La chanteuse révélait avoir été victime de maltraitance affective :  » J’ai la sensation d’avoir été la victime d’une certaine maltraitance affective durant notre relation. Je pense que c’était quelque chose comme ça. Il a fallu que je trouve une manière de le comprendre, en tant qu’adulte. « 

Justin lui qui a vécu un enfer après sa dépression révélait comment il a failli mourir. Les drogues ont failli détruire sa vie : « À un moment, je buvais du lean (un mélange à base de sirop codéiné), je prenais de l’ecsta, de la MDMA, des champignons, tout ! »D’ailleurs Justin Bieber n’avait pas sorti d’album depuis 2015, suite à « Purpose » le chanteur a décidé de se concentrer sur lui. Et plus particulièrement sur son mariage et sa santé.

Comment Ariana Grande a aidé Justin Bieber à revenir sur le devant de la scène

Aujourd’hui de retour sur scène, le chanteur a confié à Radio Beats 1 comment Ariana l’a aidé. Sans elle, tout aurait été différent :  » Je faisais face à beaucoup de peur, beaucoup de… J’avais peur, à ce moment-là du processus. De quoi je vais parler à nouveau ? Est-ce que cela sera bien accueilli ? Je commençais à me comparer d’autres artistes. »

En mai 2019 le chanteur a rejoint Ariana Grande sur scène à Coachella, c’est à ce moment que les peurs de la star ont commencé à s’atténuer :  » Je pense que lorsque je suis monté sur scène avec Ariana Grande, j’ai vu la réaction des gens en me voyant sur scène. C’était bien. Elle m’a donné une sorte de regain de confiance et m’a rappelé ce que cela faisait, parce que ça faisait très longtemps que je n’étais pas monté sur scène. Ça m’a juste rappelé que… Oh, c’est ce que je fais ! C’est là que je suis bon. Et je n’ai pas besoin de fuir ça. »

Il finit en disant :  » Je fuyais. Je pense que beaucoup d’entre nous doivent prendre du recul quand quelque chose est difficile. C’est presque comme si nous devions courir vers la douleur, courir vers nos blessures plutôt que de fuir. Je pense que l’on guérit en quelque sorte lorsque cela arrive. »

Et vous? Que pensez-vous de ces révélations?

Défiler vers le haut