0
S
Stars

Miley Cyrus : la star a arrêté de boire de l’alcool et de fumer de la marijuana

Miley Cyrus : la chanteuse, qui a bu beaucoup d’alcool et a consommé de la drogue, a décidé de tout stopper. Miley Cyrus s’est donc confiée sur les raisons de ce mode de vie plus sain.

Nouveau mode de vie pour Miley Cyrus

Il y a peu; Miley Cyrus surprenait la toile. Et pour cause, la jeune femme admettait en plein live qu’elle n’avait aucune idée de ce qu’était la pandémie du coronavirus. Elle déclarait en toute franchise« Je sais que je suis dans une position unique, et la manière dont je vis cette pandémie n’est pas comme celle des autres personnes dans mon pays. Ni nulle part ailleurs dans le monde. Ma vie est en pause, mais, vraiment, je n’ai aucune idée de ce qu’est cette pandémie. »

C’est à l’âge de 14 ans que Miley Cyrus – qui a laissé échapper un sein lors du défilé Marc Jacobs – a commencé à se faire connaitre sur Disney Channel, alors qu’elle interprétait le rôle de Hannah Montana. Après une adolescence à 100% sous le feu des projecteurs, la star a commencé à boire de l’alcool et fumer de la marijuana. Invitée du podcast The Big Ticket, la chanteuse s’est confiée sur de nombreux sujets. « Une de mes interviews préférées est lorsque je dis : ‘Quiconque fume de l’herbe est un débile.’ Celle-là, je la rappelle souvent à mes parents, qui sont des gros fumeurs, de temps en temps » a-t-elle déclaré.

Plus d’alcool ni de drogue pour la chanteuse

Elle a ajouté ensuite : « Cela a été très important pour moi au cours de la dernière année de vivre un style de vie sobre, parce que je veux vraiment m’améliorer dans mon métier. J’ai eu une grosse opération vocale en novembre. J’ai passé quatre semaines terribles où je n’étais pas autorisé à parler. Je criais sur tout le monde en écrivant sur un tableau blanc. Mais cela m’a préparé à la quiétude et au calme. »

Puis, en toute transparence, Miley Cyrus a évoqué sa sobriété : « Je suis vraiment sobre depuis six mois. Au début, c’était juste à cause de ma chirurgie vocale… Mais j’ai beaucoup pensé à ma mère. Ma mère a été adoptée et j’ai hérité de certains sentiments qu’elle avait, des sentiments d’abandon et de vouloir prouver que l’on a de la valeur et qu’on est désiré. Les parents de mon père ont divorcé quand il avait 3 ans, donc mon père s’est élevé tout seul. J’ai fait beaucoup de recherches sur ma famille (…) En regardant ça, je me suis dit : ‘Pourquoi suis-je comme je suis ?’ En comprenant le passé, nous comprenons le présent et l’avenir beaucoup plus clairement. Je pense que la thérapie est géniale. » On espère que celle qui a rasé le crâne de son chéri durant le confinement continuera de se sentir aussi bien !

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Défiler vers le haut