0
T
TV

Capucine Anav : avortement, burn-out, déprime… Elle se confie !

Capucine Anav : on vous le disait, l’ancienne secrétiste passait un cap important dans sa relation avec son chéri, Alain-Fabien Delon ! Mais, cette fois, la jeune femme fait les gros titres des magazines c’est pour une autre raison… Avortement, burn-out, déprime… Capucine Anav se confie !

 

Capucine Anav se livre

 


 

Souvent cible des critiques, elle était pointée du doigt pour avoir copié l’influenceuse Caroline Receveur, selon certains… Mais, loin de se laisser abattre par les critiques – comme celle de Thomas Vergara – Capucine Anav a choisi de se livrer dans son premier roman, « Authentique ».
 

À l’occasion de sa sortie, elle s’est exprimée auprès de Paris Match. Au sujet de son roman, elle explique : « Cela représentait un défi et une thérapie. Je montre toujours le côté positif de ma vie, or, cette fois-ci, j’ai mis en avant mes failles et mes périodes plus sombres. Les gens me connaissent pour mon rôle de bonne copine naïve. Je veux leur montrer qui je suis vraiment. »
 

Ainsi, elle revient sur des périodes très difficiles et secrètes de sa vie. Elle confie alors au magazine : « Je parle de mon avortement. Je l’ai toujours gardé secret. Mon père n’est même pas au courant. J’appréhende sa réaction. Je parle beaucoup de ma famille. De l’aide qu’il m’ont apporté. »
 

Mais, cet avortement n’est pas le seul à avoir laissé des traces…
 

Elle dévoile alors : « Je raconte mon burn-out il y a 2 ans. Une période très difficile : je ne pesais plus que 39kg… J’ai dû subir de nombreux examens médicaux… C’est à ce moment-là que Cyril Hanouna est arrivé et m’a proposé de rejoindre la bande de TPMP. Cela m’a sauvé. Il m’a redonné confiance en moi. Je lui dois beaucoup. »
 

Un optimisme sans faille

 

Mais, à côté de ses nombreuses révélations sur son passé, elle garde tout de même un œil vers l’avenir. Très optimiste, elle révèle avoir quelques projets pour le futur !
 

Ainsi, elle conclut : « Je tourne la 2ème saison de ma websérie ‘En coloc’. En tant que productrice, mon objectif est qu’elle soit diffusée à la télévision… Et pourquoi pas un jour l’adapter au cinéma ! »
 

On lui souhaite le meilleur pour la suite !
 

Défiler vers le haut