fbpx
0
T
TV

Fort Boyard : accusé de chantage, le Père Fouras se défend

L’acteur Michel Scourneau qui a incarné le Père Fouras de la première version de Fort Boyard dément les accusations de Patrice Laffont. Le présentateur l’accuse d’avoir fait du chantage à la production pour toucher un plus gros cachet.

Fort Boyard : une émission pleine de rebondissements

Si dernièrement c’est le comédien connu sous le pseudonyme Mister Boo qui a été condamné à un an de prison pour commerce de substances illicites. C’est cette fois-ci au tour de l’ancien Père Fouras d’être accusé de chantage. L’ex présentateur de l’émission Patrice Laffont a déclaré : « comme il a su qu’il était devenu très vite célèbre à la fin de la saison, il a fait un peu de chantage à la production en disant « Bon maintenant faudrait peut-être me raquer un peu… ». Michel Scourneau avait donc été remplacé par Yann Le Gac qui anime depuis 30 ans l’émission. Patrice Laffont avait prévenu Michel Scourneau en lui disant : « On ne te voit pas, c’est un masque, la seule chose qui nous intéresse c’est une voix (...) Pour retrouver une voix comme toi, on va faire un casting et on va trouver quelqu’un d’autre. » C’est justement ce qui s’est passé.

Le Père Fouras répond aux accusations

Michel Scourneau n’est pas le seul personnage de l’émission à faire polémique. Souvenez-vous, Jérémy de Kho Lanta avait été accusé de tricherie lors de son passage dans le jeu télévisé. La production s’était aperçue de la supercherie après l’enregistrement de l’émission.

Le Père Fouras répond à Patrice Laffont dans une interview donnée au magazine TV Mag ce jeudi 26 décembre. « Ce qu’il raconte est complètement débileQuand mon agent m’a proposé de faire le Père Fouras, je n’étais pas extrêmement chaud et j’avais donc négocié un cachet assez élevé. J’avais obtenu 250 000 francs pour tourner l’ensemble de la saison, pour la France et l’Allemagne, ce qui était assez important en 1990. » explique-t-il. Une belle somme d’argent pour l’époque qui équivaut à environ 58 000 euros aujourd’hui.

Michel Scourneau poursuit son interview pour TV Mag en disant : « Je suis quand même scandalisé par ce qu’il a pu raconter, cela ne se fait pasJe ne comprends pas pourquoi il a inventé cette histoire. Si cela me porte préjudice, j’envisagerai de voir un avocat. Mais je ne demanderai pas une grosse somme d’argent, simplement un rectificatif et un euro de dommage moral. » À bon entendeur…

Défiler vers le haut