0
T
TV

Miss France 2020 : « Propos vulgaires », les Miss mal reçues à Marseille

Tous les ans à la même époque, c’est un peu la même histoire qui se répète. L’élection de la nouvelle Miss France fait beaucoup parler, les candidates sont toutes passées au crible. Jugées et critiquées les miss régionales subissent leur lot de remarques désobligeantes.

Le concours Miss France : une émission qui fait polémique

Les prétendantes à la première place pour devenir la reine de beauté d’une année doivent être préparées à être la cible de polémiques à leur égard. Qu’il s’agisse de leur physique ou de leur culture générale, les miss sont l’objet de critiques et sont exposées aux remarques des uns et des autres. Lou Ruat, la miss qui représentait la Provence cette année en est la preuve. Elle a été traitée de « coquille vide ». Pourtant, beaucoup la voyaient voler la vedette à Clémence botino.

L’heureuse élue, Clémence Botino, n’est pas épargnée non-plus. Depuis son élection ce 14 décembre dernier, la nouvelle Miss France 2020 en prend pour son grade. Victime de critiques racistes, même Milla Jasmine a pris sa défense sur les réseaux sociaux. Même si Clémence savoure sa victoire, tout n’a pas été si simple pour elle, car elle n’était pas du tout la favorite du jury. Un règne qui commence difficilement pour elle.

Les Miss très mal accueillies à Marseille

Selon le magazine Paris Match, à peine arrivées à Marseille, les 30 Miss ont subi les remarques désobligeantes voire même « des commentaires plutôt vulgaires »Chaque année, le concours atteint des records d’audience, les Français aiment autant qu’ils détestent l’élection de la reine de beauté.

Vaimalama Chaves a elle aussi fait les frais de la cruauté de personnes malveillantes. « Parce qu’on est belles, on nous prend pour des cervelles d’oiseau » déclarait-elle. Or, la plupart des miss font souvent des études de haut-niveau. Il ne faut pas oublier qu’elles sont toutes soumises à des tests de culture générale. L’époque « soit belle et tais-toi » est révolue depuis longtemps. Sachant le nombre de plateaux télévisés et d’interviews auxquels elles devront répondre, il est important qu’elles sachent s’exprimer.

Clémence Botino ne fera pas exception à la règle. Elle devra, comme ses aînées, être forte face aux attaques et savoir répondre avec intelligence à ceux qui en manquent. Quoi qu’il en soit, on lui souhaite beaucoup de plaisir dans son année de règne.

Défiler vers le haut