0
T
TV

Pros­ti­tu­tion et télé-­réa­lité : appro­chée pour deve­nir escort, Auré­lie Pres­ton balance TOUT !

Pros­ti­tu­tion et télé-­réa­lité : on le sait, les révélations de Jeremstar sur la prostitution dans le milieu de la télé-réalité ont provoqué un véritable séisme ! Approchée pour devenir escort, Aurélie Preston balance tout !

 

Aurélie Preston balance sur la prostitution dans ce milieu

 

 
Après les insultes de Nadège Lacroix envers Capucine Anav et la vidéo perturbante de Manon Marsault qui refait surface… Une autre candidate du petit écran prend la parole et il s’agit de la belle Aurélie Preston !
 

« On s’est rencon­trées en booking et on s’est croi­sées ensuite sur deux, trois programmes de télé­-réa­lité. Elle vit avec une ancienne candi­date, la mère maque­relle dont Jerem­star a parlé. Et, je sais qu’elles font ça à deux. À aucun moment, je n’ai imaginé qu’elle puisse me propo­ser ça », explique Auré­lie Pres­ton à VSD.
 

Cependant, elle préfère ne pas révéler le nom de ces candidates : « La [mère maque­relle] est prête à tout et je ne veux pas avoir de problèmes. Je ne veux pas que mon image soit asso­ciée à ce genre d’his­toires. Je veux qu’on comprenne que bien qu’on m’ait proposé de me pros­ti­tuer, j’ai refusé. » Elle confie ainsi avoir refusé la proposition à deux reprises.
 

La première fois où elle a été approchée, c’était après le tour­nage de La Villa des Cœurs Brisés 3. « Elle m’a dit : ‘Ma poule, ça te dirait qu’on parte toi, moi, des copines et des garçons à Ibiza.’ Pour moi, il s’agis­sait d’un voyage entre amis. J’étais céli­ba­taire, donc je lui ai demandé une photo du mec. Elle m’a envoyé le profil Face­book et le mec était marié, c’était n’im­porte quoi. J’ai senti les embrouilles », confie la jeune femme.
 

À ce moment, on ne lui propose pas d’argent. Mais, elle raconte : « Elle m’avait dit que si son pote me kiffait, il me gâte­rait, qu’il me donne­rait de l’argent, qu’il me paie­rait une veste en python ou une Rolex, ce que je voudrais. Mais moi, ça ne m’in­té­res­sait pas. »
 

Des demandes répétées

 

Puis, plus tard dans l’été, cette candidate l’aurait recontacté sur Snapchat « pour ne pas lais­ser de traces. » Elle explique : « Le message disait : ‘Coucou ma poule, j’es­père que tu vas bien, cette fois, pas de coup fourré, ne t’inquiètes pas, on part toi et moi en Jamaïque.' »
 

Mais, peu confiante, elle découvre vite ce que la candidate cache… « Comme par hasard, j’ai compris elle était avec deux autres personnes du milieu de la télé­-réa­lité qui sont dans l’es­cor­ting, qu’il y avait des mecs et qu’elles étaient payées 5 000 euros par jour. Je pense que pour 5 000 euros par jour, on ne joue pas trop aux domi­nos, pour le coup », balance-t-elle.
 

Ainsi, on découvre qu’il est possible de tomber dans ce milieu sans même le savoir. Car, à aucun moment, elle ne fait référence aux mots « escort » ou « pros­ti­tu­tion. »
 

Elle conclut donc : « La façon dont elle dissi­mu­lait la chose, d’es­sayer de me faire croire que c’était un truc entre copains, j’étais choquée. En plus, elle m’avait fait ces propo­si­tions juste après un tour­nage. Quand on sort d’une télé­-réa­lité, on vient de subir l’en­fer­me­ment, on est plus vulné­rables. »
 
Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Défiler vers le haut